Tōniro Quintette

Bienvenue sur le site internet du quintette à vent Tōniro.

Nächste Konzerte

  • Zürich, Zentralbibliothek Zürich
    Mittwoch 15. März 2023 | 12:15-13:00 Uhr
    Weitere Infos unter www.zb.uzh.ch

 

Programm Sommerkonzerte 2022

Konzertarchiv

Zur Mägd, Basel - 22.05.22 Flyer
Kultur Kaffi Bâle, Basel - 25.06.22 Flyer
Maiehof, Biel-Benken - 02.07.22 Flyer
Zunfthaus zur Waag, Zürich - 03.07.22 Flyer
Casa Lardelli, Poschiavo - 22.07.22

Die Sommerkonzerte 2022 wurden unterstützt durch:
- Swisslos-Fonds Basel-Stadt
- Basel Landschaft, Amt für Kultur
- Kulturpool der Region Leimental Plus
- Stadt Zürich Kultur
- Egon-und-Ingrid-Hug-Stiftung
- Willy A. und Hedwig Bachofen-Henn-Stiftung
- Fondation Oertli Stiftung

Maiehof, Biel-Benken - 19.06.21 Flyer

 

Jūnin tōiro

​»Jūnin tōiro» est une expression japonaise qui veut dire «chaque personne est différente et unique».
En ajoutant un «n» dans le mot «Tōiro», nous attirons l’attention sur le «tōn», c’est-à-dire le son ou les différents timbres de nos instruments. Le quintette Tōniro, fondé en 2020, aspire à combiner ces timbres uniques pour en faire un tout qui se renouvelle sans cesse. Avec toutes nos différences, il est d’autant plus beau de relever le défi de se trouver des points communs à travers la musique. Composé de Reina Abe (flûte traversière) et Anri Nishiyama (clarinette), originaires du Japon, Lara Morger (basson) et Simon Mantel (hautbois), originaires de Suisse, et Astrid Schumacher (cor d’harmonie), originaire de France, le quintette vous invite à partager des moments musicaux où chaque personne conserve son individualité, tout en formant ensemble un tout unique.

Notre musique

En guise de présentation musicale, nous aimerions vous faire découvrir nos premiers enregistrements du quintette à vent de Theodor Blumer. Nous vous souhaitons une bonne écoute!

Nos couleurs

Notre vie et notre musique sont pleines de couleurs, et nous souhaitons vous en présenter trois domaines. Pour de plus amples informations biographiques sur chaque personne, cliquez sur nos noms.

1. La couleur du timbre de nos instruments

Nous décrivons le timbre de nos instruments à l’aide d’une couleur, pour illustrer ce qu’il provoque en nous et pourquoi il nous plaît.

2. La couleur dans la nature

Nous avons choisi une couleur de la nature pour illustrer ce qui nous inspire et nous détend. 

3. La couleur en cuisine

La dernière couleur que nous vous présentons est celle qui nous fascine dans les aliments, qu’il s’agisse d’un fruit, d’un légume ou d’un autre ingrédient. 

Reina Abe, flûte traversière

Jaune-bleu

La flûte traversière est capable de produire tellement de couleurs différentes, de la plus foncée à la plus claire, que c’est difficile pour moi de n’en choisir qu’une. Mais s’il le faut, mon choix se porte sur le jaune. Je trouve que le son de la flûte est radieux et étincelant, il crée une atmosphère brillante et lumineuse; c’est la première impression que j’ai eue de la flûte traversière quand j’ai commencé à en jouer. La deuxième couleur que je choisirais est le bleu. C’est l’air qui produit le son de la flûte, et ce mouvement d’air me fait aussi penser à une vague.

Bleu

Dans la nature, j’aime beaucoup le ciel clair et pur, et aussi l’eau! En été, mon endroit préféré à Bâle est le Rhin. 🙂

Rouge

Quand je mange des légumes rouges, je me sens motivée et pleine d’énergie. (J’aime beaucoup les tomates…:-) J’aime aussi les épices fortes et le piment. (Malheureusement, ce n’est pas toujours très bien pour mes lèvres quand je joue de la flûte, donc je dois faire attention, mais…) Quand je mange quelque chose de fort et que je transpire, mon corps se recharge en énergie!

Simon Mantel, hautbois

Jaune foncé

Les sons mélancoliques du hautbois me fascinent depuis le jardin d’enfants, et ne m’ont jamais quitté. Son timbre passe d’un jaune foncé intense dans les graves, jusqu’au jaune pâle, presque blanc, des sons aigus. Il est très variable. Ce timbre devrait toujours se mélanger harmonieusement à l’ensemble et ressortir au bon moment. Je savoure les moments où le hautbois rayonne tout autant que les moments où je soutiens l’éclat des autres instruments.

Vert

Mon endroit préféré pour me ressourcer est la forêt. Toute l’année, on y trouve du vert. En hiver, c’est le puissant vert foncé des conifères; au printemps, le vert tendre des nouvelles feuilles; en été, le vert intense de la végétation luxuriante, et en automne le vert éteint des dernières feuilles. Une transformation aussi profonde du paysage à travers les saisons n’existe nulle part ailleurs qu’en forêt.

Violet

La cuisine est un bon moyen pour moi de me changer les idées, et j’apprécie toujours la diversité des couleurs lors de la préparation d’un plat. Le violet foncé de l’aubergine me plaît tout particulièrement. J’adore cuisiner ce légume, qui peut être utilisé de mille façons. J’attache beaucoup d’importance à préparer autant que possible mes plats moi-même de A à Z, c’est comme ça que j’ai le plus de plaisir à manger!

Astrid Schumacher, cor d’harmonie

Lie de vin

Bien que le cor d’harmonie ait parfois un son très sombre, son timbre est toujours chaud et intense. C’est un timbre caméléon qui se métamorphose et s’adapte continuellement; un son insaisissable, tout comme la couleur lie de vin, qui varie légèrement selon les vins 😉

Jaune

 
Bien que je n’aie jamais pu la regarder directement, je trouve que la lumière jaune du soleil est la plus belle couleur de la nature. Les rayons du soleil subliment toutes les couleurs, les rendent intenses et lumineuses. Ils donnent à l’eau un scintillement magique presque éblouissant, et chaque être se réveille et s’anime à leur contact. C’est jaune, doré, clair… une couleur difficile à décrire, et qui pourtant ne fait pas l’ombre d’un doute…

Rouge

La grenade me fascine. Ce n’est pas seulement une expérience gustative unique, mais aussi un délice pour les yeux. On ne peut quand même pas manger toutes ces petites lumières rouges flamboyantes, qui ressemblent à de précieux rubis? Pour moi, la cerise sur le gâteau, c’est d’en parsemer une salade de fruits; le comble de l’esthétique.

Lara Morger, basson

Rouge foncé

Quand j’entends le timbre d’un basson, un rouge foncé intense me vient à l’esprit. C’est un timbre que je trouve à la fois très doux et très profond. On peut se laisser enivrer de tout son être par ce son de velours, ou se détendre tranquillement, de préférence par une belle soirée d’automne où il fait encore doux, avec un verre de vin rouge et en bonne compagnie. Le basson a une âme très noble, bienveillante, conviviale et qui peut tout à fait être un peu cocasse, et il n’émet que rarement des sons perçants ou tranchants.

De rouge à doré

 
Quand on promène son regard sur les arbres qui sont déjà parés des couleurs resplendissantes de l’automne, se déclinant dans toutes les nuances entre rouge et doré, on partage, un peu mélancolique, les souvenirs et les anecdotes de l’été…

Marron

 
… en attendant les marrons qui sont en train de griller sur le feu.

Anri Nishiyama, clarinette

Du bleu foncé au jaune

Je pense que la clarinette normale a beaucoup de timbres différents. Les sons graves sont bleu foncé, comme la couleur d’une mer profonde, le registre moyen est d’un orange chaleureux, comme un beau coucher de soleil, et les sons aigus sont comme un jaune vif semblable au soleil d’été. Et en plus de ça, il y a encore beaucoup d’autres types de clarinettes! Par exemple, la petite clarinette en mi bémol, la clarinette basse ou le cor de basset, et bien plus encore…

Vert

Quelqu’un a écrit que le vert était la couleur de base des plantes. Et toutes les autres couleurs des fleurs vont bien avec le vert. En tant que chambriste, j’aimerais toujours être là, discrète et pourtant importante, comme le vert d’une fleur.

Marron

La couleur de la sauce soja!

Kontakt

6 + 4 =

©2022 Tōniro Quintett | Impressum & Datenschutz